RESTRUCTURATION ET CONSTRUCTION
D'UN ENSEMBLE IMMOBILIER A USAGE DE BUREAUX


10 BD DE GRENELLE, 75015 PARIS


MAÎTRISE D'OUVRAGE / LA MONDIALE
MISSION / 
conception et contrôle architectural
SURFACE / 32 060 m²
COÛT / 90 M€ 
Livré en juillet 2017

 

 

 

 

 

 

Le terrain fait partie d’un ensemble de parcelles mises à disposition par l’Etat dans les années 1950 pour la réalisation de programmes de logements sociaux et à destination de différentes administrations publiques. Dans l’esprit des Grands Ensembles, cet immeuble de grande hauteur dessiné par Dufau est caractéristique de l’époque : faibles hauteurs sous plafond, problèmes de confort thermique... La Mondiale, propriétaire, a ainsi pris la décision de rénover et moderniser cet ensemble immobilier dans une démarche environnementale ambitieuse, en l’adaptant aux nouveaux besoins des utilisateurs.

Des bâtiments existants, seule la structure principale a été conservée. L’ensemble est remanié, restructuré. L’entrée du site par la rue Nélaton, trop intimiste, est transférée sur le boulevard de Grenelle ; un des premiers partis pris du travail de revalorisation de cet ensemble dont l'adresse du site devient le 10 Grenelle. Le niveau de référence du projet est également transformé pour que l’accès se fasse de plain pied au travers d’un vaste parvis piéton paysager qui accompagne l’utilisateur vers le pavillon d’accueil : élément nouveau et inhérent à la bonne distribution des flux dans les ailes restructurées. Au cœur de l’îlot, cet écrin de verre protégé par son enveloppe en acier Corten abrite un centre d’affaires ouvert au public. Sur les plateaux de bureaux, les noyaux de circulations sont tous éclairés en premier jour et les circulations horizontales communes sont en grande partie supprimées pour permettre une plus grande flexibilité des futurs usages.

L’approche fondamentalement contextuelle et environnementale amène un traitement des façades, entre autres conditionné par la course du soleil : un dispositif d’occultation et d’ombrage en tôle métallique perforée, les « flaps », habille intégralement les façades les plus exposées ; les autres façades s’ouvrent à la lumière naturelle ; le tout respectant un niveau d’isolation accru. Les nouvelles façades blanches papillonnent et définissent une nouvelle identité.